Qosmos a pris acte de la décision de la 17ème Chambre correctionnelle du Tribunal de Grande Instance


<< Back to the list

Paris, le 23 mars 2017

La société Qosmos a pris acte de la décision rendue par la 17ème Chambre correctionnelle du Tribunal de Grande Instance suite aux plaintes pour diffamation déposées par Qosmos, l’une envers France 24 et James Dunne, ancien salarié de Qosmos, et l’autre contre Le Parisien ainsi que contre cet ancien salarié.

La société rappelle qu’elle avait décidé de saisir la justice et de porter plainte pour diffamation contre France 24, le Parisien et James Dunne en raison des allégations mensongères et des graves accusations formulées à son encontre.

Qosmos se félicite de cette décision, dans laquelle les magistrats ont reconnu qu’elle n’avait contrevenu à « aucune règle légale » et plus encore, qu’aucun « comportement moralement condamnable » ne pouvait lui être reproché. Ainsi, sans se laisser méprendre par les affirmations de James Dunne, la justice reconnaît qu’aucune infraction pénale n’est imputée à la société.

Qosmos souhaite par ailleurs réaffirmer, comme elle l’a déjà fait à de nombreuses reprises, qu’aucun de ses produits ou composants logiciels n’a jamais été opérationnel ni en Syrie, ni en Lybie.

Contact: Email